Le jour où ils sont malades #1

MAMAN DE JUMEAUX POUR LES NULS #1

Nous voici dans le cœur du sujet. Le nœud du problème. La parentalité !

Les enfants de tout âge ont ce point commun avec les adultes : parfois, ils sont malades.

Certaines mamanfièredelêtre vous diront qu’elles identifient sans problème, grâce aux pleurs, l’état de leur progéniture. Il pleure de telle façon et il a mal, il pleure de telle façon et il est fatigué, il pleure de telle façon et il est malade.

Alors je confirme parce que moi, quand Patapouf pleure en fa mineur c’est qu’il a mal au gros orteil.

Les premiers mois bah perso je ne savais pas pourquoi ils pleuraient. J’ai bien sûr cherché partout, j’ai rappelé la néonat même en pensant avoir oublié le mode d’emploi là bas mais non, pas de partition sur les pleurs nulle part.

Oui, aujourd’hui, 14  mois après j’ai fait des progrès en apprenant à connaître mes garçons.

Par exemple, quand j’entends un pleur versus hurlement qui crache tout l’air des poumons et des hoquets terribles je sais que Patapouf s’est fait mal.

Evidemment le « BOUM » entendu avant m’a un peu aiguillé…

Vous êtes comme moi ? Quand bébé pleure vous ne savez pas si c’est les dents, une otite, une chute que vous n’auriez pas vue ?

Heureusement vous êtes tombées sur mon blog et je vais vous apporter LA solution.

Oui, jeunes mamans débutantes, je vous apporte la solution à tous vos problèmes.

ne me remerciez pas

Tenez-vous bien, lisez moi attentivement : je procède par élimination.

1/ Je regarde l’enfant qui pleure pour voir s’il touche une partie de son anatomie avec insistance. Exemple : il se met la main à la tête et une grosse bosse rouge apparaît ? Il est tombé ou s’est cogné.

2/ Je le prends pour lui faire un câlin. Il se tait quasi instantanément ? S’il a mal quelque part ça ne doit pas être terrible, vous pouvez le reposer en lui faisant un bisou.

3/ Version jumeaux : regardez s’il n’y a pas le 2ème exemplaire à côté de lui qui vous regarderait d’un air innocent en regardant le plafond et en sifflotant (si je vous assure, Patapouf le fait très bien). Ne cherchez pas, n° 2 a fait une crasse à n° 1.

4/ Inratable, il s’enfile la moitié du poing fermé ou de la main dans la bouche en pleurant à chaudes larmes. C’est les dents.

5/ Il fait tout et n’importe quoi. Bref il pleure, sans se mettre la main à un endroit en particulier, sans être réconforté par des câlins, pas de frère à l’horizon, pas d’animal non plus, pas de bosse, rien, que dalle, nada. Là je dégaine le thermomètre pour voir s’il y a fièvre.

En cas de fièvre ou de dents/douleur non je ne sors pas ce flacon de liquide rose épais collant et poisseux que vous avez sûrement toutes ou presque.

Oui parce que la mamanfièredelêtre le dégaine, ne s’en met nulle part et le bébé sort tout propre et pas tout rose et gluant de l’opération « avale ta pipette de dolitruc« .

Mais moi je suis d’une autre trempe ! Moi j’en ai plein les doigts, le bébé est tout collant des mains, de la bouche, des joues et plus si affinités. Parce que dans la pipette il y en a deux tonnes et qu’à moins d’étouffer le bambin en lui enfilant tout dans la bouche en une fois, il faut y aller doucement. Et mes bébés, doucement, bah ça gigote, ça tourne la tête, ça chope la pipette et il y en a partout.

img-3285802b97

bon ok il ne sourit pas il est malade

Alors moi, je boycotte cette saloperie de sirop et je carbure au Dafalmachin. Et oui, celui-là même que vous pouvez prendre Mesdames pour changer du dolitruc et bien il existe en sirop pour les bébés. Il est transparent, a le goût de vanille-caramel (et vous direz à votre gosse dans 5 ans que le sucre c’est maaaaal), n’est pas gluant ni visqueux, n’a pas de pipette gigantesque mais un joli et pratique bec verseur. Oui c’est un peu collant quand même mais comparé au dolichose c’est du bonheur !

dafalgan-pediatrique-paracetamol-3-enfant-de-4-a-32-kg-solution-buvable-flacon-de-90-ml-

Et non, je ne suis toujours pas sponsorisée !

Quand consulter le médecin me demanderez-vous ? Moi je dis quand vous flippez ! Ouai ok, c’est des déplacements pour rien mais si vous ne le sentez pas, n’hésitez pas.

Dans mon cas, dès 39° je flippe à mort. En général, je consulte si, malgré le sirop magique, la fièvre ne baisse pas ou très peu et si je vois que bébé est vraiment mal genre l’otite de ma crevette :

2015-09-21 18.59.08

Bref, n’écoutez que votre instinct et tant pis pour le trou de la sécu.

Voilà, c’était votre première leçon et le premier article de ma série « Maman pour les nuls ».

Alors ça vous a plu ?

Publicités

18 réflexions sur “Le jour où ils sont malades #1

  1. Surtout la partie où j’aurai pu t’entendre sur un étal de marché 😂 sinon ici c’est à peu près pareil. Câlin? Si ça cesse ok. Par contre pas de dafalgan ici, du tylenol. En attendant on finit le doliprane qu’il adore (il pousse des petits hummmmmm hummmmmm quand il le prend…)

    J'aime

  2. Oui beaucoup !
    Je kiffe toujours autant ton humour, t’es une blogueuse qui déchire ^^
    Sinon, moi j’ai jamais réussi le daflal*machin avec son bec verseur, on avait ça à la crèche et j’en mettais partout. Un peu comme toi avec le Doli*chose. Que par contre, je réussissais haut la main (faut dire que les miens, ils adoraient ça).

    The question: tu crois qu’on est génétiquement programmées pour l’utilisation de l’un ou l’autre ?

    J'aime

  3. Moi je m’en sors aussi avec le doli elle aime bien ça donc le prend sagement sans bouger.
    Mon Barbu à trouvé une bonne astuce pour le pschitt ds le nez lui dire 1 2 3 elle rigole alors et pschitt elle s’est laissée faire. Paparusé.com
    Enfin on m’a conseillé advil aussi pour la douleur qui aurait en plus une action anti inflammatoire. Des avis ?

    J'aime

    • Tu m’enverras ton Barbu alors qu’on rigole parce que ton 1.2.3 on l’a essayé ici aussi ! On le connais le site paparusé.com ! Ah il existe Advil pour les bébés ? Tiens je vais me renseigner, je ne connais pas.

      J'aime

    • Alors l’Advil n’est conseillé qu’en alternance du Doli en cas de fièvre qui ne descend pas avec le doli..
      C’est un anti-anflammatoire, donc son utilisation peut masquer des choses et il peut être déconseillé pour certains trucs (me demander pas quoi, on est sur un blog pour les nuls je vous rappelle !).

      Pour rappel, le doli c’est 4 fois par jour, donc toutes les 6 heures en cas de fièvre pour tourner sur 24h.
      Si au bout de 3h, la température remonte et que le(s) loulou(s) a-ont de la fièvre à nouveau, là c’est advil car on ne peut pas redonner du doli avant 3 heures et que 3h à 39° c’est moyen-moyen.
      Et bien sûr, on va chez le médecin qui dira si advil ok ou pas.

      J'aime

  4. Je kiffe ton nouveau blogounet 👏et bientôt ça sera mon repère dans les moments doutes 😏

    De tte façon, dolimachin et dafaltruc, même combat donc si l’un passe et Pas l’autre, pourquoi s’en priver ?

    😘

    J'aime

    • Oui mais tu vois j’en parlais avec ma copine d’enfance et elle ne savait même pas que le dafalmachin existait. Raison de mon article aussi : savoir qu’il y a plein de médocs même pour les bbs.
      Ah et merci beaucoup 😉

      Aimé par 1 personne

  5. Dis donc, le design de ton nouveau blog est sympatoche. Ton article vient à point nommé : nous avons expérimenté notre première maladie : une angine ! Bon, d’abord, pour le dolitruc, pour éviter de t’en mettre partout, t’as la version supo. Super pratique.
    Sinon, pour notre première maladie, ça a été folklo : on a fait venir SOS médecin, mais « trop tôt ». Il avait pas encore de fièvre, juste un groooos rhume, mais on s’inquiétait (ben quoi). Le médecin nous a un peu ri au nez car quand il l’a vu, petit bout était mort de rire (j’ai un gamin hyper joyeux). Et il est reparti en nous prescrivant un médoc pour le rhume. Je vais à la pharmacie, je lis la notice du truc et là je vois :  » a ne pas donner aux nourrissons de moins de 30 mois » (!!!!). Bref. Donc, au final, je dis que parfois l’instinct d’une mère est quand même super plus utile que certains médecins… on a fini quand même par le ramener chez un bon médecin cette fois en urgence car la fièvre est montée à 39, il toussait, et c’était une angine. Qu’il nous refilé, probablement pour se venger. Mais tout ça pour dire que certes, avec le temps, on commence à identifier « un peu » les pleurs, mais bon pas trop trop quand même. Ainsi, Petit bout, une fois sevré de l’allaitement, ne prenait pas un seul biberon sans pleurer. L’horreur pendant un mois. Et là, franchement, tu sais pas ce qu’il a, alors t’essayes tout…
    J’arrête de raconter ma vie sur ton blog, c’est pas le lieu, mais tout ça pour dire que je suis bien d’accord avec toi. Et que je surkiffe ton nouveau blog !!!!

    J'aime

    • Oui les suppos on a utilisé pas mal c’est vrai. Super sérieux le mec de SOS médecins !! Non mais je rêve ! Comme je disais, t’appelles quand tu le sens et tant pis pour le reste ! Merci pour le blog 😉

      Aimé par 1 personne

  6. Doli ici – aucune chance d’en mettre partout car il l’aime tellement il rigole quand il voit la pipette et ne laisse pas échapper une goutte (et maman n’arrive pas avec la cuillère truc de l’autre !!)

    J'aime

Alors, tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s