Le jour où on est au milieu

Ce week-end nous sommes partis en famille, mes beaux-parents, mon beau-frère et nous 4, pour un week-end à la mer via une maison trouvée sur airbnb.

A même pas 2 heures de la maison, sur les cotes sauvage de Batz-sur-Mer et du Croisic.

Un endroit splendide et une maison ma foi niquel, un propriétaire adorable et surtout face à la mer.

batz-sur-mer-1

Bref, on y a passé un très bon week-end mais ce n’est pas là l’objet de mon article.

Cette maison est grande : 2 chambres en bas pour 2 couples, 1 grande chambre en haut et 2 autre chambres en enfilade.

En tout une dizaine de couchages.

Une maison qui vous fait dire qu’à plusieurs ce serait vraiment pas cher (300 euros le week-end à diviser en 3 ou 4 couples ça le fait pas mal) et super sympa.

Oui mais.

Oui mais on se trouve dans une situation qui souvent m’attriste un peu je dois l’admettre et me fais encore me sentir un peu « exclue ».

2012_09_22_calimero_trop_injuste

Car tout d’abord, nous nous sommes rencontrés un peu « tard », soit vers 30 ans et que la PMA ne nous a apportée nos enfants que 5 ans plus tard soit vers 35 ans (oui mes dons en mathématiques vous laissent silencieux j’en suis consciente).

A l’heure où cette situation alimente les journaux et autres reportages « avoir des enfants sur le tard » il se trouve que dans notre entourage ce n’est pas du tout le cas.

Alors au moment où, dans la voiture, mon amour et moi nous demandons comment retourner rapidement dans cette maison et surtout avec qui, notre enthousiasme du week-end est un peu soufflé.

En effet, notre entourage et nous, nous divisons en plusieurs catégories.

  1. Les amis de notre âge ayant eu des enfants à l’âge qui « se fait » genre 20/30 ans. Lesdits enfants sont soit en primaire ou au collège. Au mieux en dernière année de maternelle. Lesdits parents ont déjà leur petit groupe d’amis parents ayant des enfants du même âge avec qu’ils partent en vacances régulièrement ou en week-end, bref leur petit groupe déjà construit depuis quelques années.
  2. Les amis légèrement plus âgés que nous qui ont, eux aussi, eu des enfants à l’âge « qui se fait » et qui sont sur le point d’en être débarrassés (genre les gamins ont entre 17/20 ans). Ceux là n’ont certes pas envie de partir en vacances avec des moutards de 2 ans alors qu’ils viennent de passer 20 ans à s’occuper des leurs et sont enfin redevenus libres.
  3. Les amis qui n’ont pas d’enfant et qui se retrouvent dans la même case que ma deuxième catégorie. Ces deux dernières catégories étant le plus souvent super potes.
  4. Nous.

Nous nous rendons à l’évidence, il n’y a pas grand monde qui serait partant pour partir avec nous et nos chers bambins.

S’agissant de la famille on se retrouve un peu dans la même situation.

Les fils de ma soeur ont le même âge que leurs cousines (du côté de son mari CQFD) donc si ma soeur passe des week-end en famille c’est le plus souvent avec sa belle-famille, ce qui est logique, il est bien plus intéressant de voir ses enfants s’éclater avec des cousins du même âge avec qui on peut organiser des activités communes etc …

Mes cousins et cousines sont dans la catégorie n° 1 donc le fossé s’est creusé au fur et à mesure des années.

Voilà, voilà quoi …

C’est une situation à laquelle j’ai beaucoup pensé durant nos années de PMA, une situation qui me fait beaucoup culpabiliser par rapport aux jumeaux et me fait encore beaucoup culpabiliser.

J’aimerais leur apporter tout ça, les week-end avec des copains, les maisons remplies de rires et de bêtises, les parents qui rient et picolent autour du barbecue pendant que la marmaille court partout.

Je pense ensuite à leur scolarisation, les parents que je vais rencontrer qui auront donc des enfants du même âge que les miens … mais qui auront sûrement aussi 10 ans de moins que nous au bas mot.

Evidemment je ne suis pas vieille (enfin je ne crois pas), évidemment je n’en veux pas à mes amis ni à ma famille, j’aurais bien sûr fait pareil à leur place.

Dans cette situation on n’arrête pas de vivre en se disant « attend ma copine/cousine/soeur va bien finir par avoir des moutards alors on ne va pas vivre notre vie en attendant« .

fete-des-grands-meres

C’est juste une constatation dont je ne parle à personne parce qu’encore ces « jérémiades » de PMettes qui se plaint tout le temps finalement.

Même avec des gamins elles arrivent à se plaindre c’est fou quand même !

Mais cette situation m’attriste vraiment beaucoup.

Et vous ? Malgré la PMA, vous avez réussi à être « synchro » avec votre entourage ou pas ?

Publicités

13 réflexions sur “Le jour où on est au milieu

  1. Bonsoir,
    Pas de pma pour moi. Et pourtant des enfants sur le tard (le 1er à 35 ans, j’ai aujourd’hui 40 ans et un petit dernier d’à peine 1 an).
    Ma soeur a eu ses enfants à 25 ans. Ils sont ados maintenant et adorent venir en vacances à la maison s’occuper de leurs cousins.

    De mon côté, j’ai sympathisé avec les mamans de crèche puis d’école bien qu’elles soient souvent plus jeunes que moi et mon mari. On a les enfants en commun et donc bcp de sujets de discussion.
    On se voit le wé pour des dej, des bbq ou des diners.
    Cette année on a même fêter le nouvel an ensemble. Plein d’enfants à la maison.

    J’ai mis longtemps avant de trouver le papa de mes petits gars. Mais notre bonheur est communicatif et on forme aujourd’hui une belle famille même à nos ages.

    Ne culpabilsez pas. Profitez seulement.

    Bénédicte

    J'aime

    • J’espère mais c’est vrai que j’ai du mal à trouver des sujets de conversation avec les autres mamans. Entre les mamans ++, celles qui se plaignent tout le temps, celles qui te rembarrent quoique tu dises… mais c’est vrai que les mamans que je connais ont de grands enfants donc finalement elles sont passées à autre chose niveau éducation, ce que je vis ne les intéresse pas beaucoup c’est normal.
      Pour le reste je profite mais ça ne m’empêche pas de me sentir un peu seule parfois.

      J'aime

  2. La vie fait que… Un jour vous rencontrerez des gens sympas, dans vos âges, et parents d’enfants des âges de Crevette et Patapouf. Un voisin, un copain de classe, de nouveaux amis… J’espère pour vous au plus tot.
    Batz j’adoooooore !
    Et ici, on a de la chance : on a toutes les catégories que tu as cité, plus des mioches de l’âge du notre (â 2 ans pres) avec des parents sympas. Et on a la trentaine bien avancée.

    J'aime

  3. Et nous ? ben comme vous……personne avec les enfants de la même age ou bcp plus jeunes que nous……mais on est encore plus agé (agé ??!!) que vous……….mais on s’en fout – on a vous amie de moi !!😉 Ils ne peuvent pas être plus proche en âge.!!
    Allez……. à nous les vacances ?? !! bisous

    J'aime

  4. Mon aîné à 5 ans de moins que le plus jeune de ses cousins, mon second 11,5 de moins que le plus âgé. Je sais qu’ils n’auront pas la même relation que j’avais avec les miens, mais l’amour est présent quand même, et pour les jeux ma foi, ils auront des copains d’école / dans le voisinage… J’ai des amies dont les enfants ont l’âge des miens mais elles vivent à quelques centaines de km. C’est un peu dommage mais je ne pense pas qu’ils souffriront d’un manque à cause de cela.

    J'aime

    • Mes neveux et mes fils s’entendent super bien et ils s’entendent bien avec les grands enfants de nos amis aussi, en fait c’est pas trop ça le problème. Mon « problème » c’est le peu de fois où on fait des trucs avec d’autres parents parce que chacun a déjà fait « sa » vie, le peu de personne avec qui je peux échanger parce que mes copines finalement parlent entre elles de leurs problèmes communs de leurs enfants d’âge commun. Genre hier soirée ciné avec 2 d’entre elles bah elles ont parlé toutes les 2 tout le temps. Evidemment, leur gamin ont le même âge c’est logique mais je me sens souvent de trop. Je discute avec elle mais jamais de mes enfants, toujours des leurs.

      J'aime

  5. Ici aussi reproduction tardive à 35 ans à cause de la PMA et s’il y a un léger décalage avec nos amis, je ne vois pas trop le problème, tant pis si les enfants n’ont pas le même âge.
    Les enfants en primaire adorent s’occuper du bébé qui devient un peu une poupée vivante 🙂
    Ca changera sûrement quand ils seront au collège, mais on verra bien

    J'aime

    • Oui, comme je disais à Marivalou, les enfants s’entendent bien mais finalement on fait rarement des trucs ensemble. Ils font des trucs entre eux, entre parents et enfants du même âge, des week-end ensemble, des vacances ensemble. Nous aujourd’hui on ne fait partie d’aucun « groupe » de parents et je pense qu’égoïstement aussi je m’ennuie un peu. On a bien sûr nos potes, c’est pas ça mais je ne peux parler des jumeaux à personne, mes copines ont passé ce stade depuis longtemps. J’ai passé 5 ans à parler des gamins des autres et aujourd’hui finalement je continue. J’en ai marre, je m’ennuie et j’ai peur que les garçons aussi.

      J'aime

  6. Mes copines ont eu aussi des enfants sur le tard, ce qui fait que certaines ont eu leur 2eme ou 3eme un peu après la mienne. Pareil pour la famille, par contre je n’imagine PAS DU TOUT partir en vacances avec ma BS et ses monstres 😱.
    Ma cocotte est encore petite donc c’est vrai qu’on ne se pose pas encore la question sur ses fréquentations 😆

    J'aime

Alors, tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s