Le jour où je ne réfléchis plus

Bon j’avoue, je me lance … mes neurones se sont fait la malle.

Clairement, il n’y a pas photo, je crois qu’ils sont partis loin, loin pour un grand voyage …

lxc2gmhf2ypus

Oui mes neurones doivent ressembler à ça (et n’être que 2 au final).

Je ne réfléchis plus et même si j’essaie, c’est un échec total.

Je marche au radar, je suis éteinte, off.

Je suis sûr que vous voulez des exemples, mauvaises que vous êtes.

On a beaucoup cherché la bouteille d’huile d’olive vous savez.

Pourtant je venais de l’utiliser pour faire le repas.

On l’a beaucoup cherché.

Elle était rangée voyons … dans le placard à casseroles.

lphxlkeozw6t6

Vendredi dernier je sortais avec des copines : apéro chez l’une d’elles et resto.

Arrivée chez la copine je sonne et elle me demande ce que je fais là.

Oui, on n’avait pas rendez-vous chez elle mais chez une autre (autre endroit, autre ville, ville du restaurant prévu d’ailleurs CQFD).

Je vous préciserais que la copine chez qui on avait rendez-vous avait envoyé exprès un SMS plus tôt dans la journée pour résumer la soirée, heures et lieu de rendez-vous.

Voilà, voilà …

Evidemment ceci n’est qu’un échantillon non exhaustif, j’ai pas non plus envie que vous appeliez un asile, merci.

C’est une impression bizarre de subir, de faire par automatisme, d’avoir le cerveau totalement embrumé c’est incroyable.

Il faut avouer que mes semaines ne sont pas super folichonnes alors peut-être qu’il vaut mieux ne pas trop réfléchir.

Allez au SESSAD quand je ne bosse pas, bosser quand je ne suis pas au SESSAD, m’occuper de la rentrée scolaire des garçons et de Quentin en particulier (à l’aveuglette finalement puisqu’on avance dans le flou), allez aux rendez-vous avec (en vrac) l’assistant social, la psy, l’infirmière, la psychomotricienne, école A, école B, m’occuper un minimum de la maison (grand minimum) et, quand j’ai enfin un moment de libre, j’aide ma belle-mère à organiser l’inéluctable, quand ça arrivera quoi (pour mon beau-père, pas besoin de vous faire un dessin …), c’est que c’est cher et compliqué de mourir mes braves gens.

Alors d’un côté il vaut mieux ne pas réfléchir et puis se rendre compte qu’on ne fait que des trucs débiles j’avoue au moins que ça me/nous fait marrer.

ff0dv4kmgxjna

Et vous ? Sur des neurones éteints vous faites quoi comme truc débile ?

Publicités

5 réflexions sur “Le jour où je ne réfléchis plus

  1. Moi j’economise mes efforts : je ne me coiffe plus, ne me debarbouille même plus le matin et zap souvent le lavage de dents. A part ça je suis à kour dans les lessives et arrive à allaiter le dernier. Mais bon je ne sais pas comment je vais tenir surtout avec le départ de l’homme pour 8 jours…

    J'aime

  2. Je n’ai que pendant ma pause de midi pour faire des trucs……….style courses etc – le reste du temps je bosse ou j’ai les deux munchkins avec moi………..hier je sors vite du boulot à midi pour aller mettre deux chèques à la banque (besoin de sous – j’ai des vacances à payer ;-)) que je traine depuis un moment…….je me gare, je file vite à la pharmacie acheter des sucettes (le grand munchkin les croque…..) et un truc bio aux huiles essentielles pour me déboucher le nez……….et je remonte dans la voiture et je retourne au boulot………….sans passer par la case banque !!!!
    Faut dire que j’ai encore la crève depuis vendredi et le petit munchkin à aussi le nez bouché alors ne dors pas bcp la nuit en ce moment…………suis même pas sûre d’avoir encore deux neurones vivantes moi – estimes toi heureuse !!
    T’inquiètes pour tes neurones – elles sont encore là – elles hivernent………..histoire de se reposer un peu !! Bon courage et bisous xx

    J'aime

  3. Arf! Tkt on en a toutes des moments comme cela!
    Merci pour le partage, ça m’a fait rigoler!
    Que dire des objets que l’on cherche alors qu’ils sont A LEUR PLACE mais que si, Chouchou, bien entendu que j’ai regardé à cet endroit, plutôt 2 fois qu’une… ^^
    La pire pour moi : le chien (qui n’aboie pas, enfin uniquement pour hurler sur un hérisson ou un congénère) qui reste à se les peler toute la soirée dehors, à la porte fenêtre de la cuisine… [là je culpabilise à fond]

    J'aime

  4. Je crois qu’on a des périodes comme ça, vu tout ce que tu as/as eu à gérer ces derniers temps, tant au niveau émotionnel que « technique », ça ne paraît pas dingue !!! Essaie (facile à dire je sais) de prendre un peu de temps pour toi, tes deux neurons (et tous leurs copains) reviendront très vite ❤

    J'aime

Alors, tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s