Le jour où je suis une mère imparfaite

Déjà avant d’avoir les gars j’avais souvent du mal avec certains parents (pas mal en fait).

Il est parfois difficile avec certains de parler de choses et d’autres, en tout cas d’autre chose que des enfants, du planning familial, des activités du petit dernier, du coût de l’année de foot etc …

Je me suis souvent demandée si je deviendrais comme ça.

Ils ont bientôt 4 ans et j’ai encore beaucoup de mal avec le milieu scolaire et parental.

J’ai désormais une année de recul, nous sommes fin juin et l’année scolaire se termine.

Je n’y ai pas mis de mauvaise volonté, je vous assure : je fais partie des parents d’élèves, de l’association de l’école, j’ai même fait une sortie scolaire.

La mère de mon homme et son frère me disaient déjà au début de l’année comme c’était chouette l’école, que j’allais me faire plein d’amies/amis (comme si je n’en avais pas, d’ailleurs je n’ai jamais trop compris leur réflexion mais bon).

En soi ça avait déjà mal commencé à la première réunion de l’association où personne ne m’a adressé la parole et où je n’avais qu’une envie c’était de rentrer dans un trou de souris.

En revanche, il a rapidement été constaté que peu de nouveaux parents étaient présents et que ce manque d’investissement était triste.

La petite voix méchante dans ma tête a rapidement dit qu’avec leur chaleureux accueil je comprenais un peu le manque d’investissement des parents… well, well …

Après cette réunion j’avoue que j’ai fortement eu envie de ne plus jamais y retourner.

Mais j’ai insisté, j’ai fait toutes les réunions, tous les événements de l’année et nous sommes fin juin. Et personne ne m’a jamais adressé la parole plus que bonjour/au revoir et malgré tous mes efforts pour m’incruster dans tous les groupes et sujets de conversation, l’intégration des nouveaux parents n’est définitivement pas à l’ordre du jour.

Bon j’exagère, une nana est sympa et me parle, elle a d’ailleurs le même nom de famille que moi. Ah ah. Et la présidente répond toujours très gentiment à mes questions.

Cette semaine a eu lieu la réunion d’information pour les camps de vacances où je suis allée car les gars font un camp du 9 au 11 juillet (je flippe à mort, je ne vais pas vivre pendant 3 jours mais bon).

Et là, toujours cette poignée de parents (membres de l’association), qui ont jugé et critiqué toutes les questions, parents parfaits qu’ils sont.

Parce que oui, des parents envoyaient leurs enfants pour la première fois en camp, moi la première. Les premiers camps commencent à 4 ans et j’avoue que je comprends aisément l’inquiétude de certains parents par rapport au plan d’eau, à la sécurité, aux nuits etc …

Mais cette poignée de parents visiblement ne s’est jamais inquiétée pour leur progéniture et sont tellement parfaits qu’ils savent tout sur tout concernant l’organisation des camps (on se demande du coup pourquoi ils sont venus à la réunion).

Et pourtant je vais me présenter à nouveau aux parents d’élèves l’année prochaine et à l’association parce que mes enfants sont directement concernés par leurs actions mais j’avoue que j’y vais à reculons, je ne m’y sens pas à ma place et j’ai vraiment du mal avec cette mentalité de parents parfaits et hautains.

Pensez à moi samedi, c’est la kermesse de l’école et je fais évidemment partie des bénévoles. Je vais donc jouer la potiche à côté des autres mamans de l’association qui discuteront entre elles.

Peut-être que l’année prochaine, de nouveaux parents vont s’investir et je pourrais trouver à mon tour des gens qui ne connaissent personne et enfin sympathiser avec d’autres parents.

Et vous ? Vous vous êtes fait des amis quand vos enfants sont rentrés à l’école ?

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Le jour où je suis une mère imparfaite »

  1. Perso je suis pas dans l’asso de parents d’élèves et ils ne donnent pas DU TOUT envie. Sur leur page FB c’est toujours de la communication en mode culpabilisation si vous achetez pas ceci on n’aura plus les moyens de faire des sorties patati patata. Si on a pas de parents qui aident on ne pourra plus faire… TOUT est comme ça. Et pour la kermesse « les 4 enfants qui vendront le plus de tickets seront récompensés » mais WTF ???????? Et dernière pour la route : demander aux parents de faire des gâteaux pour la kermesse en mettant un mot dans les cahiers le jeudi, kermesse le samedi. Allo ?
    Par contre le président de l’asso te tape la bise le jour de la kermesse. Ah …. enchanté Gilbert…
    A côté de ça je suis parent conseil de crèche et j’adore ce rôle. Tout est question de communication sur la façon d’impliquer les parents SANS culpabiliser….

    J'aime

  2. Hello, oui, nous on s’est fait des vrais amis avec l’école des enfants. Mais en fait, c’est lié au fait qu’on débarquait dans la région donc on était open pour se créer un nouveau cercle.
    J’ai été déléguée des parents l’année dernière car j’avais le temps vu que j’étais en congés maternité. Je n’ai pas aimé le côté bailleur de fonds. Et j’ai remarqué que les autres délégués étaient très soudés car ils avaient leurs aînés dans les grandes classes donc ils se connaissaient depuis des lustres. Genre ils font leur réveillon du 31 ensemble, partent en week-end et tout et tout. Donc arriver au milieu de ça, ça fout mal à l’aise !!!!! Mais ils ont été sympas et je me suis vite sentie acceptée. Je n’étais pas la seule nouvelle et l’autre maman aussi s’est bien sentie.
    Ça va aller de mieux en mieux, t’inquiète !!!

    J'aime

    1. C’est pas faute de faire des efforts, j’essaie de parler avec tout le monde. Comme d’hab les mecs sont sympas mais les nanas parlent entre elles et n’intègrent pas du tout les (enfin la, je suis la seule) nouvelle.

      J'aime

  3. Pas certaine de pouvoir être aussi participative que toi avec un nouveau boulot prenant et un peu plus éloigné dès le mois d’octobre, et 2 enfants dans 2 classes différentes ne va pas faciliter le job. Ceci étant, les 1ères approches sont plutôt sympa, l’équipe éducative surtout, les parents sont aussi souriants et plutôt accueillants, mais ça ne présage pas forcément de la suite. Après c’est une toute petite école (2 classes) donc ça facilite peut être les choses. En tout cas, à la crèche, j’ai trouvé les parents sympas, il nous arrive de nous retrouver au parc et de papoter en admirant notre progéniture 😉 et même de faire un apéro au parc avec parents et enfants le vendredi soir ! Après en effet, on ne cherche pas des amis à l’école de ses enfants…

    J'aime

    1. Les réunions sont souvent après 20h donc je peux y aller. En effet le côté « petite » école ça aide. J’adore papoter mais visiblement dans ces trucs là ils ne papotent qu’entre eux. Je sais pas moi, il y a une nouvelle lors de la première réunion (avec pot de rentrée), on ne la laisse pas planter là comme une potiche sans lui adresser la parole…

      J'aime

  4. Il y a quelques mamans avec qui j’échange parfois quelques mots, mais de là à « se faire des ami(e)s »… nan.
    L’asso des parents d’élèves fait pas mal de choses mais bon la première année j’ai envoyé un mail après la kermesse (alors oui je critiquais un truc mais j’ai aussi précisé que je me rendais compte de l’investissement que ça demandait et que je les en remerciais) : jamais eu de réponse. Et maintenant ils sont aussi en mode « si y’a pas assez de monde on sera obligé de fermer des stands » : ben je suis désolée mais de savoir ça ne fait pas disparaître mes contraintes externes donc…

    J'aime

Alors, tu en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s