Le jour où on va voter

C’est le sujet du moment, on en bouffe à tous les repas et même entre les repas.

Et bien réjouissez-vous, je vais en remettre une couche.

giphy1

Vous me connaissez, je ne suis pas du genre langue de bois à tourner autour du pot, rester dans le vague, donner mon avis sans le donner pour finalement ne rien dire.

Je ne m’en suis jamais cachée, mes opinions penchent à gauche clairement.

Pas la gauche d’Hollande (même si j’ai voté pour lui bien évidemment) mais le socialisme définie par le Larousse : « Théorie visant à transformer l’organisation sociale dans un but de justice entre les hommes au plan du travail, de la rétribution, de l’éducation, du logement, etc. »

Voilà, moi je suis cette socialiste là.

Parce qu’aujourd’hui soyons franc, on a un peu oublié la définition du socialisme.

Une fois les bases plantées (MES bases), vous avez cette superbe campagne qui pue autant que les couches de mes fils.

giphy2

On a les bourgeois qui surfent sur « l’anti-système » dont ils sont à l’origine : en tête des sondages souvent.

On a les extrémistes (oui, oui s’il y a l’extrême droite, il y a l’extrême gauche) : en tête des sondages, souvent.

On a nos égaux qui se lèvent à 7 heures, rentrent à 18 heures, font leurs courses chez Inter ou Leader en fonction des promos, qui connaissent le mieux notre vie et nos problèmes : les petits partis.

On a les bizarres qui ont obtenu leurs signatures on ne sait trop comment.

giphy3

Dans cette élection, ceux qui me désespèrent le plus c’est les votants.

Pourquoi en vouloir à ceux qui profitent du système ? Ceux qui nous mentent ? Qui se font de l’argent sur notre dos ? Qui embauchent leur famille à ne rien faire à nos frais ?

On les a élu, ils ne sont pas là par hasard et certains sont même en tête des sondages.

On a les élus qu’on mérite non ?

Mais il faut une stature pour être Président, il faut des études, un beau costume, toussa toussa voyons !

Exit les petits candidats qui finalement, sont les mieux placés pour nous comprendre !

Parce qu’il faut voter utile voyons ! Utile à qui à quoi on ne sait pas trop mais votons utile.

Ma décision vaut ce qu’elle vaut mais non, cette fois je ne voterais pas utile.

Tout d’abord je voterais en fonction de mes convictions, ce sera Hamon, son programme, ses idées, ses convictions qui me correspondent.

Ah bon, il n’est pas en tête des sondages ? Même pas dans les 4 premiers ?

Et alors ?

Au second tour, face aux papiers MACRON et LE PEN, pour la première fois je voterais blanc.

Oui, il faut faire barrage à LE PEN, on l’a déjà fait, déjà connu mais non cette fois je ne le ferais pas.

Non ce n’est pas un vote d’adhésion à LE PEN.

Mais non, je ne peux pas voter MACRON.

Pour beaucoup de raisons trop longues à expliquer mais en priorité pour mes enfants.

Je m’explique : ils ont 2 ans et demi.

Soyons franc, c’est bien parti pour péter : le Trump, le Assad, la Corée du Nord sans parler de la France, sa mentalité, les vieux restes du siècle dernier qui ressurgissent etc …

Je trouve que tout ça pue (les couches etc etc).

Mais voilà, si ça pète, si on doit morfler un bon coup, je préfère que ça soit maintenant ou dans 5 ans/10 ans, là où ils en garderont un souvenir d’enfance difficile plutôt que dans 15 ans où toute leur vie d’adulte sera compromise (étude/travail etc …).

On vote utile, on retarde l’inévitable qui leur pétera dans la tronche à eux.

Oui, c’est une façon de penser comme une autre et c’est plus la justification d’un acte qui, je le sais, me causera bien des remords mais cette farce énorme, ces clowns qui nous prennent tous pour des cons je ne peux plus.

giphy4

Voilà, c’était donc ma réflexion politique du moment.

Et toi ? Tu sais ce que tu vas voter ?

Publicités