Le jour où je suis une pouffiasse

J’ai l’honneur que dis-je, l’immense honneur honorifique (je fais de la lèche là ?), d’avoir été nominée aux oscars par Madame Ourse, MILK de son état, célèbre gérante en chef de son pays avec ses deux oursonnes et son mari flottant.

Nominée aux oscars de quoi me direz-vous ? Aux oscars des pouffiasses et ça, je vais vous dire que c’est pas rien, j’en suis toute émue.

l4khy4gdspjbnmhyk

Merci Steven

On rappellera donc le concept des oscars de la pouffiasse :

  • Raconter 3 anecdotes de sa vie où on a été une sale gosse aka une pouffiasse quoi, dans la répartie ou dans l’action,
  • Nommer 3 copiblogueuse qui devront en faire de même.

Alors avec ma grande gueule me direz-vous, je dois en avoir un paquet des anecdotes comme ça.

Oui bon, un truc que je ne vous ai sûrement pas dit c’est que non en direct live, je n’ai pas si souvent que ça la répartie adéquate et je suis le genre de fille qui se rejoue la scène 100 fois dans sa tête par la suite en se disant « quelle nouille j’aurais dû répondre ça … ou ça … ».

Mais en cherchant bien …

Anecdote 1

Un jour de marché de noël versus le marché de noël du village, on rencontre un couple d’anciens amis/connaissances de mon mari. Nous préciserons qu’il s’agissait d’un superbe noël d’infertile aigrie (oui Steff ne crie pas, je t’entends d’ici). Au classique « quoi de neuf » de mon mari, ledit couple répond aussitôt « on a 2/3/4 enfants, là on est en vacances scolaires parce qu’avec les enfants et les enfants ET LES ENFANTS »

12zxzv7aovibgi

Le genre de réponse qui m’horripilait avant et encore maintenant. J’ai en horreur les gens qui se définissent par leurs enfants soyons francs. C’est injuste et méchant mais on est dans le thème pouffiasse alors zut.

Quand vint notre tour après le célèbre « j’ai des enfants […] et vous ? » j’ai répondu qu’on avait 2 chiens et qu’on n’avait pas de souci avec la gestion de leurs vacances.

Ok je sors.

Anecdote 2

Inspirée directement de celle de Madame Ourse parce que j’étais en CE1. Bled de banlieue parisienne à l’heure de la démocratisation des résidences Kauffman et Broad accessibles au français moyen j’ai nommé les années 80.

Une maîtresse d’école qui n’aimait pas follement ladite démocratisation et notamment l’irruption d’enfants d’ouvriers (papa dans le BTP et maman au foyer) nocifs et manquant d’éducation, potentiellement pollueur d’enfants bourgeois. Le drame.

Vous y ajoutez une enfant un peu grande gueule qui répond aisément quand on la provoque et vous avez un cocktail explosif

« ça y est Maîtresse »

« Non ça n’existe pas en français « ça y est » Mademoiselle »

« Si, mon papa il le dit »

« Ton papa n’est qu’un ouvrier »

Bon tout ça a fini chez la directrice en présence dudit papa versus papa pas aimable qui va casser la gueule à tout le monde.

Etrangement, la connasse a fichu la paix à la mini pouffiasse que j’étais déjà.

Anecdote 3

Dans le cabinet d’un connard de chirurgien à l’époque où après 2 ou 3 ans de souffrance et de non prise en charge on nous apprenait le plus calmement du monde que finalement mon grand-père de simulait pas, n’était pas une chochotte ni un douillet mais qu’il avait un cancer et qu’il allait mourir dans les 6 mois.

Dans le bureau dudit connard, la pouffiasse que j’étais avait une vingtaine d’années et a un peu envoyé chier ledit super chir en lui disant que merde, ils l’avaient déjà ouvert dans le passé, qu’ils n’avaient rien vu, qu’après 2 ou 3 ans d’aller/retour c’était quand même un peu gros de nous annoncer ça comme ça.

Je me suis vu répondre évidemment que je ne me rendais pas compte, que quand on ouvrait c’était pas si clair que ça et bla bla.

Bref, j’ai évidemment perdu la discussion mais je pense que sur le moment le Monsieur m’a traité de bien des noms dans sa tête.

Nous finirons par les heureuses nominations aux oscars de la pouffiasse j’ai nommé :

  • Margou pour qu’au détour d’une période difficile, elle trouve le moyen de sourire un peu
  • Yukie qui je suis sûre est une pouffiasse qui s’ignore
  • PMAVIE qui va dévoiler son côté obscur

Et vous ? Un peu pouffiasse dans la vie ?