Le jour où il est à part #4

Janvier veut dire beaucoup de choses mais pour nous ça veut surtout dire que notre nouvelle vie va commencer.

Oui encore une vous allez me dire mais nous on aime bien avoir plusieurs vies.

Celle-ci sera la vie de parents d’un enfant autiste.

Nous avons rencontré l’infirmière référente de notre crevette vendredi matin.

Elle a l’air très bien et très gentille.

Crevette a accroché sans hésitation (on se demande avec qui il n’accroche pas me direz-vous).

Aujourd’hui vendredi nous avons rendez-vous au SESSAD pour le rendez-vous de mise en place ; celui qui commandera nos vies jusqu’à l’été.

Il est déjà fixé que notre Crevette aura 3 séances par semaine à raison de 45 minutes à 1 heure 30 en fonction de son comportement.

2 de ces 3 séances auront lieu au SESSAD en ville (soit 1 heure de trajet aller/retour).

L’autre aura lieu soit à la garderie pour aider le personnel à gérer et comprendre notre Crevette soit à la maison.

Je travaille 2 jours et demi par semaine et chéri 5 jours par semaine.

Oui à domicile certes mais si on ne travaille pas on n’est pas payé et ni lui ni moi n’avons de congés payés.

Oui nos vacances se résument à 15 jours l’été maximum (une semaine le plus souvent d’ailleurs).

On n’oublie pas notre Patapouf qui bien sûr ne peut assister à ces séances et qu’il faudra placer quelque part (où ??? …).

Je vous ai dit que nous devons assister à ces séances au fait ?

bwjuoocqyzlls

Well, well …

Niveau administratif, je suis en pleine démarche avec notre assistant social (oui au masculin c’est un homme et pas n’importe qui, il est juste formidable).

Si on est bien « éligible » à l’AEEH (Allocation d’Education d’Enfant Handicapé) il pense qu’on pourrait demander un complément qui « compenserait » un peu mon emploi à mi-temps et surtout le fait que j’ai renoncé à chercher ailleurs vu le nombre de rendez-vous et la prise en charge conséquence de notre Crevette.

Il faudra aussi faire des demandes régulières de prise en charge pour le transport parce qu’à raison de 2 rendez-vous en ville par semaine ça nous fera l’air de rien 100 bornes par semaines donc 400 par mois.

Inutile de vous dire que tout ça pour quelqu’un d’aussi peu organisée et aussi bordélique et procrastinateuse (oui le féminin de procrastinateur voyons) que moi ça me fait un peu peur et je crois qu’il va vraiment falloir que je me prenne en mains pour ne pas finir noyée.

Alors on fait quoi ?

Bah on va vite chercher un bel agenda papier qui complétera l’agenda commun que nous avons sur nos PC/téléphone.

Comment ça je me cherche des excuses pour m’acheter des trucs ?

13qumr2slqrl5e

Allez sur ces nouvelles, je file parce qu’on part à Paris fêter noël dans ma famille ce week-end.

Et vous ? Des impondérables cette année ?