Le jour où je me noie dans la guimauve

Attention âmes sensibles s’abstenir, ce post sera à nouveau dégoulinant de bonheur (ou pas).

xz8kszbbnd6iq

Comme toutes les mamans ignardes débutantes, j’ai bien sûr vu, lu, entendu, étudié les différentes étapes du développement de l’enfant.

Soit à travers mon bref passage en fac de psycho, soit par les copines, les blogs etc etc …

Donc quand on a bien appris sa leçon, on sait que les enfants ne sont pas livrés propres, qu’ils ne dorment pas « comme des bébés », qu’ils sont encombrants, bruyants, sales, qu’ils puent (rapport à la couche hein sinon du moment que vous les lavez ils sentent bon) j’en passe et des meilleurs.

Nous vivons une période qu’on appelle « décomplexée » où il est de bon ton de se plaindre de son marmot, de dire à quel point on est crevé, à quel point c’est chiant, à quel point la maternité c’est vraiment pas rose.

Et oui évidemment, il faut bien que ça sorte, entendons nous bien, c’est salvateur aussi bien pour les parents que pour les enfants de vider son sac et non en effet, avoir des enfants c’est pas super la fête au quotidien (non, non même pas pour moi).

Alors soit, moi j’ai appris à ne trop rien en dire parce que le peu de fois où j’ai osé émettre un semblant de propos similaire à une plainte relative à ma fatigue ou autre je me suis bien « gentiment » vue remettre à ma place. Le revers de la médaille à avoir bassiné tout le monde avec la PMA c’est qu’au final « on l’a bien cherché » (au contraire des autres visiblement qui sont tombées enceinte par hasard).

Ou alors c’est parce que je mets un point d’honneur a contrebalancer cette invasion de parents décomplexés qui finalement se plaint 9 fois sur 10 et qu’on a parfois l’impression qu’avoir un enfant c’est vraiment un enfer au quotidien.

Un exemple concret : la période des 2 ans.

De mes lectures, avis, oui-dire 2 ans pour moi ça voulait dire « Terrible Two » (oui il faut être bilingue quand on a des enfants), l’opposition, les colères, le « non » etc etc …

Alors oui évidemment on vit tout ça à la maison mais est-ce que vous avez lu d’autres choses sur ce fameux « 2 ans » ?

Oui ? Non ?

26fprw1cwfwyludgo

Alors je vais te sortir mes premiers ressentis sur cette période.

Nous avons donc mis le pied dedans depuis environ 2 ou 3 mois (oui comme toutes les périodes ça commence avant et ça continue après).

Et c’est juste trop génial !

Nos garçons ont 21 mois.

Pour la crevette c’est pas super flagrant, clairement mais pour le Patapouf c’est juste excellent.

D’un coup d’un seul il comprend ce que tu dis. On est passé du bébé au petit garçon qui comprend, aime avoir des limites (même s’il faut du temps pour qu’ils les assimilent) , aime apprendre, faire des choses, faire le grand.

C’est juste génial de le voir apprendre à se laver les mains tout seul, de l’entendre crier « tintinininin » parce qu’il appelle son frère ou au contraire d’y mettre un ton autoritaire avec un « TINTIN » très sec quand son frère fait des bêtises.

Note de la rédaction : non la crevette ne s’appelle pas Tintin et notre chien c’est pas Milou

De le voir baisser son pantalon quand il daigne être d’accord pour le changement de couche, de le voir s’arrêter quand on lui dit « attend ».

En l’espace de quelques semaines on est passé de borborygme incompréhensible à un vrai dialogue. Bon oui, il n’y a que lui qui comprend ce qu’il dit mais ce que je veux dire c’est que maintenant il y a un ton, il nous tient des conversations (flou même très flou) mais on voit bien qu’il nous « dit » quelque chose.

Découvrir qu’il dit « aïe » ou « boum », qu’il lève les bras au ciel quand on lui demande où est quelque chose (avec la parole et les mimiques qui vont avec).

L’entendre dire « non » nous amuse toujours autant c’est terrible (oui là c’est mal je sais).

Là il « dessine » et je lui demande s’il ne fait pas de bêtise. Ce à quoi il me répond « Nooooon » la tronche enfarinée de feutre évidemment.

Les progrès sont journaliers, je ne pourrais pas tous vous les citer mais partant du principe que mes enfants n’ont rien d’exceptionnel je pars quand même du principe que tous les enfants de cet âge font la même chose.

Donc oui, le Terrible Two existe mais avant d’en faire une crise de tétanie sachez que ces moments difficiles sont aussi compensés pour les progrès et l’évolution propre à cet âge, que c’est vraiment génial et que cet âge a vraiment de quoi séduire.

Encore une fois je ne minimise pas les soucis liés à la parentalité et ici c’est pas la maison des bisounours et mes fils sont loin d’être parfaits (quoique) bien sûr.

Et oui toi là bas, je sais que tu me souhaites de galérer bien plus parce que mes articles à la guimauve te soûlent et sache que je galère comme tout le monde, si, si.

lqcsptw3duwra

Mais c’est juste pour dire à celles qui n’y sont pas encore que le Terrible Two est certes une étape difficile mais aussi une période d’éclate totale.

Qu’au moins ça fera un nouvel article positif et inintéressant à souhait totalement hors de la mode décomplexée du moment mais soyons franc moi j’ai jamais suivi la mode alors bon …

Et puis j’aime la provoc c’est plus fort que moi !

Et toi ? Ce Terrible Two ?

Publicités