Le jour où je vais à contre courant

Pour changer me direz-vous.

Je sais déjà tout ce que vous allez me dire.

Je le sais parce que je vais avoir 40 ans, que donc j’y étais en 2002 et que tout ce que vous me dites ou allez me dire je l’ai dis moi même.

Je me suis offusquée, j’ai été apeurée, j’ai été scandalisée

J’ai bien sûr voté Chirac.

J’ai eu tous vos discours, j’ai déjà entendu tous les discours des stars, des politiques, j’ai déjà lu tous les articles de presse, toutes les opinions, tout ce qui a été dit hier, ce qui est dit aujourd’hui, je sais même ce qui sera dit demain.

Tout ça je l’ai déjà vécu.

On est dans retour vers le futur 4, 15 ans en arrière, on vit la même chose, on entend la même chose mot pour mot.

Contre la haine, le pays va mal, mon dieu quelle horreur, le chaos, la guerre, le FN.

Tous ces politiques qui crient au drame, qui appellent la foule :

« Réparez nos conneries, votez Macron »

« Votez Macron pour qu’on continue à vous prendre pour des cons »

J’ai l’impression d’avoir été manipulée.

Sarko dehors = Fillon

Fillon dehors = Macron.

De vote contre en vote utile on m’a volé cette présidentielle, encore une autre.

Je n’en ai pas dormi de la nuit, ça me bouffe, je doute, j’entends, je lis.

Evidemment je vois ce « front républicain » (je ricane mais bon), évidemment je vois clairement le nombre de vote blanc à venir ou d’abstention.

Evidemment je vois le risque FN.

Mais j’ai envie de dire stop, c’est la présidentielle de trop.

Est-ce que finalement la bonne solution c’est de faire comme tout le monde ?

Est-ce que finalement il ne faut pas prendre son courage à deux mains et allez au front au risque que ça pète ?

Oui je sais le chaos toussa toussa, je laisserais mes enfants se faire massacrer les premiers promis, je vous filerais même mon adresse pour que vous puissiez me balancer : c’est à cause d’elle, tuez ses enfants en premier elle a voté blanc (je vous charrie les filles hein 😉 ).

Mais non ça ne m’amuse pas de vouloir voter blanc, je ne sais même pas si j’arriverais à m’y tenir mais je pense qu’on a aussi le droit de voter pour ses idées et pas contre celles des autres.

Je suis fatiguée de votez contre celles des autres.

Je n’ai jamais connu une Présidentielle où je n’ai pas voté contre. Pas une.

Je ne pense pas que ça soit normal.

C’est irresponsable, honteux toussa toussa je sais.

Mais je pense voter blanc et j’assume

Publicités