Le jour où on parle grand lit

Un événement pareil il faut en parler, il faut prévenir les gens, haranguer la foule que dis-je, publier dans « les échos ».

ndptqamwgd2pm

J’ai nous avons décidé hier de descendre un grand lit pour le Patapouf.

Petit retour arrière

Le Patapouf, alpiniste de son état, descend et monte dans son lit à barreau sans aucun souci.

  • Dans le noir complet sans veilleuse.
  • Avec une turbulette.
  • Les mains nouées dans le dos.

d67dhep4nvuoo

Les couchers sont donc un peu fastidieux, notre Patapouf étant un grand blagueur.

Nous avons pu le retrouver en train de jouer ou (la plupart du temps) dans le lit de son frère (qui lui reste sagement dans le sien). Classique quoi.

Après mures réflexions et rêves éveillés, la tête pleine de belles histoires lues sur le net en rapport avec ledit passage au grand lit, j’ai décidé d’essayer.

Vous voulez que je vous précise les belles histoires ?

Bon, vous les avez lues comme moi les :

« Il était infernal et puis avec le grand lit il a dormi d’un coup et mieux, il a fait une super grasse matinée« .

« on l’a passé dans son grand lit et il a adoré !! »

Je connais même quelqu’un qui m’a dit pas plus tard qu’hier soir que sa fille avait grave kiffé à 23 mois (je ne citerais personne).

J’ai donc mon côté maman objective qui connaît son fils :

kiau2euyxjqb2

Et mon côté maman rêveuse qui croît au Père Noël (c’est la période me direz-vous) très brièvement :

3ornju8cd8fw1nhg6s

Dois-je vraiment vous raconter notre soirée d’hier ?

L’enthousiasme de notre Patapouf en se couchant dans son grand lit visualisant la facilité qu’il allait avoir à faire toutes les conneries possibles.

Nous, allant dans la chambre toutes les 5 minutes pour retrouver ledit Patapouf en train de promener le lit à barreaux de son frère (ils sont sur roulettes), dans le lit à barreaux de son frère, en train de jouer, en train de retirer la turbulette de son frère …

l41ybg9eew4pngvwi

L’enfant a fini dans son lit à barreaux.

Puis il est sorti de son lit à barreaux.

Puis nous l’avons mis dans notre chambre et son frère est resté dans la leur, seule solution viable pour faire dormir ledit Patapouf.

Puis à 23h30 en nous couchant nous avons remis le Patapouf et son lit à barreaux avec son frère.

Et nous nous sommes couchés.

Une soirée normale chez les Tittounett.

Et toi ? Vends moi du rêve, la 2ème nuit a été la bonne ?

 

Publicités