Le jour où on parle PMA

Oui, moi je suis une vieille, je ne dis pas AMP.

Ce midi en mangeant, obligatoirement c’était les énièmes redif de Friends sur TMC (je vous ai dit que je ne m’en lasse jamais ?).

Là on était notamment sur l’épisode où Chandler et Monica passent des tests de fécondité et apprennent leur infertilité.

lz0i6zplhhlfe

Episode qui, oui malgré que ce soit Friends, m’humidifie toujours un peu les yeux.

Et là, quand Chandler apparaît gêné de passer son spermogramme, je fais remarquer à mon mari qu’on parle/met en scène le plus souvent le spermogramme du mec comme un moment super gênant, humiliant, perturbant et tout autre mot en « ant » que vous pouvez trouver.

J’ai pu remarquer qu’il en est souvent de même sur internet : « mon mari ne veut pas« , « mon mec le vit super mal« , « mon mec bloque grave » et autres remarques féminines sur la difficulté et l’épreuve qu’est le spermogramme pour leur moitié.

Je fais donc remarquer ça à mon mari en lui disant que bizarrement, la plupart du temps, et dans cet épisode aussi, l’examen de la femme (Monica ici) n’est même pas survolé.

Parce que nous on prend notre pied à se mettre à poil devant un ou des gars qu’on ne connaît pas et à se faire enfoncer toutes sortes d’objets/sondes dans le vagin.

On kiffe d’écarter les cuisses devant les médecins (tous différents) à plusieurs dizaines de reprises (rappelons que les spermogrammes ne se comptent pas en dizaine de fois), on adore montrer notre sexe à tout le monde (écartez bien les cuisses svp) et à chaque fois c’est un superbe orgasme de se faire tripoter par des instruments médicaux quand c’est pas la main dudit médecin, bbbrrr j’en frissonne encore, quel pied !

Mais voyons ça ou notre mec c’est pareil voyons, pourquoi on va s’étendre ?

Et puis mince on le veut se gamin oui ou non ? (sous entendu les mecs n’en veulent pas et ne décident rien évidemment)

Bref, écartes les cuisses et tais-toi.

Bref, pauvre Monsieur/Mari/Copain, quel traumatisme, quelle humiliation d’être seul dans une salle pour se mater un porno en faisant sa petite affaire.

Mon mari (il est formidable cet homme) s’énerve dès qu’on en parle et ce depuis le début.

Il peste en haussant la voix que les mecs qui se plaignent c’est n’importe quoi, qu’ils sont seuls dans leur salle, qu’ils font ça 3 fois peut-être en tout ou 4, que le mec qui se plaint de mater un porno est un hypocrite de première.

Mon mari était plié de rire un jour dans un CECOS sans télé quand il a dû aller chercher un magazine porno au kiosque d’en bas parce qu’à 8h30 du mat il avait un peu de mal à émerger et se concentrer : « ça m’a rappelé mon adolescence » a-t-il ricané.

Il est le premier à dire que la position féminine en PMA est la plus difficile, la plus humiliante, que celui qui pensait qu’un suivi gynéco et la PMA c’était pareil était un abruti.

Bref, mon mari est très loin d’être un féministe mais son avis sur ces situations féminines/masculines m’a beaucoup aidé à l’époque, d’ailleurs il ne ratait jamais un rendez-vous même si ça ne le concernait pas.

Voilà ma pensée du jour (hyper constructive soit), fortement philosophique issue d’un épisode de Friends.

mswnkcvsxz73i

Et vous ? Un peu féministe, beaucoup ou pas du tout ?

Publicités